Abbaye de Jumièges, les ruines romantiques de Normandie

Elle est située dans le canton de Duclair, en Seine-Maritime., l’Abbaye de Jumièges serait la «plus belle ruine de France». Elle est l’un des plus anciens et des plus importants monastères bénédictins de Normandie.


Un peu d’histoire

Le 24 mai 841 le monastère carolingien est incendié par les Vikings.et est rétablie par des moines venant de l’abbaye Saint-Cyprien de Poitiers vers 934. Et en 1040-1052, l’abbé Robert de Jumièges dit « champart » fait reconstruire le monastère. A la révolution l’église a été vendue et en 1795 commença sa démolition jusqu’en 1824. Nicolas Casimir Caumont fut le propriétaire à la mort de son épouse et sauva l’église d’une destruction certaine.
L’abbaye change de mains en 1852 et est sauvé par le biais des vestiges avec le mode romantique, l’église connaît une renommée importante qui dit « encore plus beau que Tournus ». Et en 1947 l’abbaye de Jumièges redevient propriété de l’Etat. Et à partir de là qu’elle sera soumis à la loi de décentralisation qui permet de transférer certains monuments historiques aux collectivités territoriales. La ruine de l’abbaye de Jumièges lui apportera une popularité dans le monde du tourisme. Grace à l’histoire qu’elle a vécue, le public est façonné par elle.

Découvertes

Vous qui êtes fasciné par les histoires des ruine, l’abbaye de Jumièges contient plusieurs histoire ponctuée d’épisode sombres, de destructions et de déclin et de grandes périodes de reconstruction par de grands abbés avec Robert Champart et qui est devenu archevêque de Cantorbéry et évêque de Londres. Pour de l’histoire, elle en a à raconter. Il ne vous reste plus qu’ venir la découvrir en face à face et voir cela de vous-même. Et bien sûr pour la visite le site est disponible en tout temps à des horaires selon la saison. Et actuellement c’est un des sites les plus visités de Normandie.

Si vous souhaitez avoir beaucoup plus d’informations, surtout n’hésitez pas à visiter le site : http://scandinavie.marcovasco.fr/voyage-norvege.html.