Voyager en bus au Chili : tout ce que vous devez savoir

Envisagez-vous de voyager dans l’Amérique du Sud, mais vous ne savez pas quel pays choisir ? Le Chili, le pays aux multiples facettes avec ses richesses naturelles, notamment les volcans enneigés, les vignobles, etc., est une parfaite option. Toutefois, pour pouvoir profiter pleinement de ce pays, rien de mieux que de le parcourir en bus. Vous vous posez certainement des tas de questions sur comment voyager en bus au Chili. Lisez cet article pour trouver les réponses.


Jusqu’où le bus peut-il aller au Chili ?

Empruntant non seulement les routes goudronnées, mais aussi les routes secondaires formées de terre ou de gravier, les bus chiliens desservent presque toutes les villes du Chili en passant par les villages.

Quelle compagnie de bus choisir au Chili ?

Le Chili compte plusieurs compagnies de bus, mais les principales sont Pachamama by Bus, Tur Bus et Pullman. Ces derniers sont accessibles en ligne respectivement par www.pachamamabybus.com, www.turbus.cl et www.pullman.cl. Proposant de meilleures offres, ces trois compagnies proposent des réductions sur des billets que vous achetez dans leur site Internet.

Tur Bus et Pullman, en plus de cela, propose aussi des cartes de fidélités : le Tur Bus Club pour Tur Bus et le Pullman Pass pour le Pullman. La carte vous permet de gagner, en plus des 10 % de réduction sur les billets, un billet gratuit en raison du système de cumul de points. Vous pouvez retirer au guichet de la compagnie choisie votre carte après l’avoir acheté en ligne.

Quant à «Pachamama by Bus», c’est la compagnie la plus convenable pour les baroudeurs. Elle offre au client la possibilité de monter et de descendre là où bon lui semble. C’est seulement avec cette compagnie que vous pouvez vous attendre à des arrêts successifs.

Quel bus choisir pour un trajet court/long ?

Le Chili dispose de 4 types de bus : le Clasico, le Semicama, le Cama et le Camapremium. Ce classement a été fait suivant le confort. Le Clasico propose le moins de confort, il est vivement à recommander pour un trajet de petites distances. Le Semicama, étant plus confortable avec des sièges pouvant être mis dans une position favorable pour bien dormir, est idéal pour un trajet de 3 à 4 heures.

Le Cama et le Camapremium sont propices pour le trajet de longues distances. Le Cama, en plus d’être spacieux, met à disposition des sièges pouvant s’incliner convenablement pour votre confort. Il propose également un service de qualité : des repas/boissons y sont servis par des hôtesses. Le Camapremium bénéficie de sièges pouvant se transformer en lit. Avec des prestations inégalées (TV individuelle, repas, boissons, etc.), c’est le plus confortable de tous les types de bus et c’est le seul vous permettant de jouir d’un voyage d’exception.

Où peut-on prendre le bus au Chili ?

Pour un déplacement d’un quartier à l’autre, vous pouvez prendre le bus dans un point d’arrêts de bus, mais vous pouvez aussi vous mettre sur le bord de la route et faire un signe de la main pour arrêter le bus. Il faut bien regarder tout de même non seulement les numéros au dessus du pare-brise du bus marquant la ligne de celui-ci, mais aussi les lieux (écrits souvent derrière le bus) où le bus va exactement, pour ne pas se diriger dans la mauvaise direction. Dans le cas où vous êtes nombreuses, il est conseillé de bien montrer au chauffeur avec vos doigts le nombre de places que vous souhaitez.

Pour un déplacement d’une région à l’autre, dirigez-vous vers les gares routières pour prendre votre bus. Comme le bus est le mode de transport très prisé des Chiliens, il y a tellement de gares routières partout, pour ne pas dire qu’il y en a à chaque coin de rue du Chili. Toutefois, pour ne pas perdre trop de temps, checkez d’abord le site Internet de votre compagnie pour réserver votre billet, connaître l’horaire de départ (étant souvent indiqué quelques semaines à l’avance), le prix, etc.

Où acheter/payer le ticket de bus ?

Si vous vous déplacez uniquement dans la ville, vous payerez votre billet auprès du chauffeur. Mais il est également possible que vous le payiez à la caisse automatique ou à la guichetière installée souvent derrière le chauffeur.

Si vous partez en bus dans une autre région chilienne, vous pouvez acheter votre billet dans un guichet de la compagnie de bus de votre choix ou sur leur site Internet. L’achat du billet à l’avance est toujours recommandé pour un trajet de longue distance.

Il faut connaître que la forme d’un ticket de bus varie d’une compagnie à une autre.

Combien payer pour un billet ?
Selon les villes où vous êtes, le prix d’un ticket de bus, pour un déplacement d’un quartier à un autre, peut aller de 150 à 300 CLP. A Copiago par exemple, un ticket de bus vous coûtera 150 CLP tandis qu’à Santiago, celui-ci vous revient à 300 CLP. Pour info, 1 euro = 703 CLP.

Pour un déplacement d’une région à une autre, les prix varient non seulement de la longueur du trajet, mais aussi de la compagnie et du type de bus que vous avez choisi. A noter que si vous optez pour un bus Camapremium, le prix est presque identique à celui d’une place économique dans un avion.

Comment se protéger de la criminalité au Chili

Même si le Chili est un beau pays qui vaut le coup d’un voyage, il ne faut pas sous-estimer la criminalité urbaine étant très répandue à Santiago et Valparaiso. Des précautions doivent donc être prises, surtout dans les lieux publics (notamment dans le bus) où les malfaiteurs opèrent souvent, pour éviter le pire.

Porter de grosses sommes d’argents ou d’objets de grande valeur comme les bijoux est vivement déconseillé surtout si vous voyagez en bus au Chili dans la nuit. Habillez-vous donc simplement, et ne retirez aux distributeurs que de petites sommes d’argent. Photocopiez tous les documents nécessaires pour votre voyage et laissez les originaux dans un endroit bien sécurisé.

Laisser un commentaire