Partir en Namibie pour un voyage unique et mémorable

La Namibie est l’une des destinations les plus visitées des États africains. Elle ne cesse de charmerles touristes des quatre coins du globe. Cette contrée est connue pour son histoire, son peuple et surtout ses sites touristiques incomparables. Elle possède plusieurs parcs nationaux intéressants, pour ne citer que la réserve d’Etosha qui est située à environ 400 km, au nord de Windhoek, avec une surface totale de 22 275 km². Par ailleurs, un tiers de cette superficie est dominé par le pan d’Etosha. Celui-ci est un lac salé asséché qui s’est formé il y a plusieurs millions d’années. Durant la saison de pluie, il se remplit d’eau et accueille des milliers de flamants roses venus d’ailleurs. Par ailleurs, il existe divers moyens pour apprécier la faune sauvage de la réserve, mais le safari Afrique est le meilleur moyen d’observer ces animaux. Près de 114 espèces de mammifères sont répertoriées dans le parc. Les routards auront la chance de rencontrer des éléphants, des zèbres, des gnous, des lions, des girafes, des rhinocéros et bien d’autres encore. De plus, les routes pour les voitures sont en gravier et restent en bon état. Cet aménagement permet aux visiteurs de parcourir ce sanctuaire avec leur propre véhicule de terrain sans problème.


Se rendre au canyon de Fish River, une merveille namibienne
Après la visite de la réserve d’Etosha, les voyageurs peuvent continuer leur circuit Namibie dans le sud du pays. Ainsi, les bourlingueurs arriveront au fameux canyon de la Fish River qui est classé 2e plus grand escarpement du monde après celui de la Colorado. En effet, il mesure 160 km de long, 27 km de large et 550 m de profondeur. Ce repaire est aussi riche en faune comme les zèbres de montagne, les léopards, les babouins, les koudous et les chevaux sauvages. En outre, les botanistes ne seront pas déçus, car cette région abrite une belle variété de flore, dont le Kokerboom et le melkbos. Ce dernier est une plante au poison dangereux qui arrive à survivre 5 années de sécheresses. Une fois que les touristes ont fait le tour de l’endroit, il est recommandé de voir la source d’eau chaude de l’Ai-Ais. Les routards peuvent se détendre et prendre des bains danses eaux thermales.

Twyfelfontein, un site archéologique de la Namibie
Après le canyonde Fish River, un petit détour à Twyfelfontein est toujours intéressant et à ne pas rater. À titre d’information, Twyfelfontein est l’une des plus grandes concentrations d’art rupestre du continent africain et les écritures qu’y sont datent de l’âge de pierre. Cette destination faite office de site archéologique qui renferme près de 2 000 pétroglyphes. Ces derniers sont des dessins symboliques gravés sur des roches. Ils sont faits par les chasseurs-cueilleurs ou les premiers bushmans de l’Afrique centrale. Ces gravures représentent généralement des animaux sauvages comme des girafes, des zèbres, des rhinocéros et aussi des hommes qui chassent.

Laisser un commentaire