Un voyage au cœur de la nature namibienne

La Namibie, une terre aux mille trésors, est une destination idéale pour se dépayser le temps des vacances. Cette contrée aux confins de l’Angola, de l’Afrique du Sud, du Botswana, de la Zambie est jalonnée de quelques parcs dignes d’intérêt. Ces aires protégées feront le bonheur des globe-trotters voulant découvrir la nature locale. Cette dernière est à la fois riche et variée si bien que chaque safari est unique. La première excursion pourra être faite au parc national d’Etosha. Cette réserve située au nord du pays est l’un des endroits les plus visités de la Namibie. Avec sa faune exceptionnelle, ce havre fascine plus d’un voyageur. Pendant leur exploration, les bourlingueurs apercevront sur leur chemin des mammifères comme les éléphants, les gemsboks, les girafes et bien d’autres encore. Mis à part cela, les passionnés d’ornithologie auront la chance d’observer de nombreux oiseaux dans ce site. Quelques fois, ils verront des aigles ravisseurs en quête d’une proie ou des perroquets de Rüppell perchés sur les branches.


Les merveilles du parc national de Namib-Naukluft
En allant vers le sud-ouest de la Namibie, les voyageurs pourront se rendre jusqu’au parc national de Namib-Naukluft. Cette aire protégée inclut le désert du Namib ainsi que la chaîne de montagnes du Naukluft. Bien qu’aride, ce lieu est l’habitat de nombreux animaux. Parmi ces derniers, il y a les serpents, les geckos, les hyènes ainsi que les chacals. Ils arrivent à supporter la lourde chaleur qui règne sur cette terre grâce à l’humidité apportée par le brouillard de l’Atlantique. Néanmoins, de maigres pluies arrosent la réserve de février à avril. Mis à part cela, il est possible que les explorateurs aperçoivent des oiseaux aux environs des plages sur la partie ouest du site. Cette zone est jalonnée de quelques lagons idéals pour la faune aviaire. Outre ces créatures, le paysage est l’un des éléments qui poussent les globe-trotters à découvrir le parc national de Namib-Naukluft lors d’un séjour en Namibie. Cet endroit abrite les plus hautes dunes au monde, dont celles de Sossusvlei qui peuvent atteindre 300 m de haut.

Le canyon de la Fish River, un havre pour quelques animaux
Pour terminer l’expédition namibienne, les aventuriers sont invités à se rendre au canyon de la Fish River situé dans le parc transfrontalier du ǀAi-ǀAis/Richtersveld. Ce lieu est idéal pour entreprendre un safari entre amis ou en famille pendant un voyage en Afrique. Durant l’excursion, les globe-trotters auront la chance de faire des randonnées. Par contre, les activités de canyoning ne sont pas vraiment envisageables vu que la rivière s’est asséchée au fil des années. Toutefois, vers fin mars, quelques ruissellements dus à la saison de pluie créent de petits lagons. Ce point d’eau est une aubaine pour les animaux assoiffés des environs. Ainsi, pendant l’exploration, les touristes apercevront sans doute des koudous, des damans du Cap ou des zèbres de Hartmann se déshydrater sur ces flaques. À titre d’information, en été, les températures peuvent frôler les 48 °C dans ce parc. Il est donc conseillé de mettre des vêtements légers et respirants avant d’entreprendre et d’y faire un safari.

Laisser un commentaire