Etretat et ses magnifiques falaises de craie blanche

Le site des falaises d’Etretat, en Haute-Normandie, est classé dans le programme des Opérations Grands Sites du ministère de l’écologie et du développement durable permettant ainsi une conservation du site ainsi que sa mise en valeur. En effet, les falaises d’Etretat sont uniques dans la région, constituées de strates régulières de silex (craie blanche à silex) et expliquant ainsi la présence de galets sur la plage.


Ces falaises crayeuses qui s’étendent sur plus de 140km mettent le visiteur face à une nature extraordinnaire et sauvage mais les falaises les plus pittoresques et les plus impressionantes se trouvent à Etretat.

Etretat se situe à seulement deux heures de Paris et pourra donc être facilement accessible par la route ou par voie ferrovière depuis Paris Saint Lazar avec une correspondance à Bréauté, où il faudra prendre une navette directe pour Etretat. Vous trouverez des informations concernant les différentes possibilités de séjour avec les différents hôtels à Etretat qui satisferont tous les goûts.

La Porte d’Aval est une immense arcade naturelle de silex formée par une rivière souterraine puis par l’érosion marine. Maupassant l’a comparée à un éléphant trempant sa trompe dans la mer. De la même manière l’aiguille, dont la réputation est universelle, est un témoin du passé géologique de cette zone si particulière.

De l’autre côté de la Porte d’Aval, le visiteur pourra admirer la monumentale
Manneporte. Au pied de ce site, on trouvera une vaste salle circulaire appelée Le Petit Port avec des talus verdoyants arrosés par de petites fontaines.

De l’autre côté de la plage, la chapelle Notre-Dame-de-la-Garde, protectrice des pêcheurs, surplombe la Falaise d’Amont. Originairement appelée la Falaise du Blanc-Trait, du fait de la blancheur de la craie visible du large à grande distance, est la plus petite des trois portes. La baignade se fera sur la plage de galets encerclée par ses falaises, et donc protégée des vents dominants.

Au bout de la plage, s’élève la très surprenante Aiguille de Belval dont le pied subit peu à peu les effets de l’érosion marine.

Ce site avec ses falaises peintes par Claude Monet, mérite d’être visité.

Laisser un commentaire